Europa Nostra soutient la demande de suspension des travaux de démolition d’une partie des serres d’Auteuil à Paris

Suite à l’autorisation – accordée dans le cadre du projet de modernisation et d’extension du complexe sportif de Roland Garros – de construire un nouveau stade de tennis d’environ 5000 places sur l’emplacement du jardin botanique des Serres d’Auteuil, chef d’œuvre architectural et botanique de la fin du XIXème siècle, Europa Nostra se joint aux demandes de suspension des travaux de démolition d’une partie substantielle des Serres d’Auteuil, soumises par le Comité de soutien des Serres d’Auteuil auprès des Autorités françaises (le texte complet du communiqué de soutien est disponible ici)

Photo: Lise Bloch-Morhange

Photo: Lise Bloch-Morhange

Maestro Plácido Domingo, Président d’Europa Nostra, regrette ces développements : “je suis profondément triste d’apprendre que le projet d’extension du stade mondialement connu de Roland Garros risque d’amputer une importante partie d’un autre site – aussi mondialement connu – du jardin botanique des Serres d’Auteuil. Comme vous le savez, j’ai deux passions dans ma vie: la première c’est la musique et le patrimoine culturel de l’Europe ; la seconde c’est le sport, et surtout le football et le tennis. Je considère que les arts et le sport jouent un rôle vital pour notre qualité de vie et surtout pour la formation des jeunes. Je crois aussi que les deux peuvent et doivent coexister en harmonie. Il est donc difficile pour moi d’accepter que le développement du stade de Roland Garros doive se faire en sacrifiant une partie d’un joyau d’architecture paysagère du XIXème siècle qui est toujours aujourd’hui apprécié et aimé par tant d’habitants et d’amoureux de Paris. Est-ce vraiment trop tard de lancer un appel à la Maire de Paris et aux autorités françaises concernées de suspendre la démolition autorisée des Serres d’ Auteuil et d’entamer un dialogue constructif avec toutes les parties concernées qui pourrait aboutir à une solution alternative qui permettrait à tout le monde d’en sortir gagnant ?”

Le jardin botanique des Serres d’Auteuil, situé à l’Ouest de Paris dans le site du bois de Boulogne, fut édifié par le grand architecte paysagiste Jean-Camille Formigé, considéré à l’époque l’égal de Gustave Eiffel. Ce chef d’œuvre de la capitale française (contenant quelque 10 000 plantes tropicales et subtropicales), déjà amputé dans les années 60 par le périphérique, est maintenant menacé par le projet d’extension du stade de Roland Garros proposé par la Fédération Française de Tennis (FFT) et soutenu par la Mairie de Paris. La menace qui pèse sur l’intégrité du jardin botanique des Serres d’Auteuil est devenue imminente depuis que l’un des trois permis de construire déposés par la FFT et signés par la Mairie de Paris le 9 juin dernier autorise les travaux de construction d’un nouveau stade de tennis d’environ 5000 places.

A la suite des derniers développements, de nombreux recours ont été déposés auprès du Tribunal Administratif contre les permis de construire par les associations en août dernier, tandis que des héritiers Formigé se tournaient vers le Tribunal de Grande Instance pour atteinte au droit moral de l’œuvre de leur ancêtre. Par ailleurs la pétition ‘Sauvons les Serres d’Auteuil’ dépasse maintenant les 78 000 signataires de toute la France et de l’étranger.

Le Président exécutif d’Europa Nostra Denis de Kergorlay s’étonne quant à lui de « la contradiction des autorités françaises qui, d’un côté, ont mis en place à Paris la COP21 avec pour but la préservation de l’environnement écologique de la planète et qui, de l’autre côté, à Paris même, encouragent la destruction d’un jardin botanique parmi les plus réputés d’Europe, et pour lequel se battent des associations toutes solidaires des objectifs de la COP21».

“Cela fait déjà cinq ans que les défenseurs du jardin botanique des Serres d’Auteuil s’opposent à ce projet d’extension. En 2013, les associations et le Comité de soutien ont même présenté un projet alternatif d’extension du stade de Roland Garros par recouvrement partiel de l’autoroute A13. Ce projet a obtenu le soutien de la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal mais n’a pas été considéré, ni même examiné, par la FFT et la Mairie de Paris. Europa Nostra demande donc l’arrêt immédiat des travaux tant que les recours n’ont pas été purgés et que la proposition alternative n’a pas été étudiée sérieusement”, conclue Denis de Kergorlay.

Latest articles about Campaigns

Baku: Europa Nostra urges World Heritage Committee to declare Venice and its Lagoon as World Heritage in Danger

Europa Nostra mobilises to stop the harmful cable-car project on the Belgrade Fortress

#Ode2Joy Challenge: once more in full swing across Europe!

More Articles +